Ségur de la Santé – Le Pôle Public saisit Olivier VERAN – Ministre des Solidarités et de la Santé

Dans le cadre de l’annonce, par Olivier VERAN du “Ségur de la Santé“, le Pôle Public Confédéral saisit le Ministre des Solidarités et de la Santé, afin que les syndicats “CFE-CGC” représentatifs de la Fonction Publique Hospitalière prennent toute leur part au dialogue qui doit s’instaurer.

Et maintenant ? Du pôle public et de la représentativité !!

Si la résilience des métiers au service du public n’est plus à démontrer, depuis très longtemps (n’en déplaise aux esprits chagrins qui profitent de ces occasions pour jeter l’opprobre sur les fonctionnaires et autres agents et salariés des établissements et entreprises publiques, …). Qu’en sera-t-il après la crise COVID ?

Devrons-nous collégialement, complètement, repenser un système qui vient de montrer ses limites et qui, sans l’engagement total et au-delà même du raisonnable des personnels qui le constitue, se serait effondré. Devrons-nous simplement accompagner une évolution matinée de retour d’expériences …

À l’heure actuelle toutes les hypothèses sont permises et même toutes les conjectures, y compris celles qui semblent outrancières, car nul n’a la capacité d’évaluer l’ampleur exacte des dégâts causés et à venir avec précision.

Au milieu de ces nombreuses incertitudes la CFE-CGC se doit de répondre présente. Tout d’abord à ses mandants quelle que soit leur syndicat et métier d’origine en leur apportant un soutien indéfectible comme elle l’a toujours fait, mais aussi à tous les agents et salariés du périmètre public français, pour leur assurer un avenir à la hauteur de leur travail et de leur abnégation.

Il est donc un impondérable pour l’avenir de notre action, de garder notre représentativité et pour cela que chacun, membre d’un syndicat ou d’une fédération affiliée à la CFE-CGC, d’avoir conscience de l’épée de Damoclès que constituerait la disparition de cette place prépondérante.

Soutien juridique professionnel, vos réactions, vos analyses, vos témoignages : pole.public@cfecgc.fr

» Lire la suite

Pôle Public : La CFE-CGC donne la parole aux agents et salariés du Public.

Télécharger le document !

Quelques témoignages … la vraie vie des agents et salariés

François – AP-HM – Hôpitaux de Marseille

“Je suis en télétravail depuis le 1er avril. Auparavant, j’ai été déclaré en présentiel alors que j’étais déjà en télétravail, mais notre direction n’avait mis en place aucun outil et notre organisation était uniquement interne.
Nous avons fonctionné grâce au cloud de l’université en nous partageant les dossiers de patients, car l’hôpital a mis 4 semaines à trouver le moyen de nous faire accéder à un “bureau à distance”.
Je fais de la pré-validation biologique de dossiers de génétique, pour lesquels il n’y a aucune urgence (nous avons des délais de rendu de 6 mois à un an). Cela nous a permis de rattraper un peu le retard pour des échantillons qui attendaient de passer depuis plusieurs mois.
Le laboratoire a été mis en activité réduite, les techniciens venant une semaine sur deux alternativement. Les biologistes se sont organisés pour instaurer une permanence, une personne par demi-journée environ.
La direction de notre pôle (Biologie) a été très réticente à mettre des agents en télétravail et nous piste, avec un esprit qui donne à penser que travail à domicile = par défaut, vacances. C’est très désagréable.
Les cadres se sont vu attribuer un pouvoir supplémentaire pendant la crise pour l’organisation du service, et les nôtres en usent comme d’un moyen de régler des comptes : chocolats pour les présents, absence d’information pour les absents !
Des jalousies se sont développées entre les agents placés en télétravail, ceux placés en garde d’enfant, ceux en confinement et ceux en alternance. L’ambiance est très délétère, pleine de ressentiments et de sentiments d’injustices multiples.
La sortie du confinement a été annoncée par l’hôpital à partir du mercredi 29 avril, avec un retour progressif de tous les agents, en contradiction avec les directives présidentielles et gouvernementales. Le télétravail est cependant maintenu pour ceux qui en avaient fait la demande jusqu’au 11 mai.”

» Lire la suite

Pôle Public : La CFE-CGC donne la parole aux agents et salariés du Public.

Quelques témoignages … la vraie vie des agents et salariés

Télécharger le document !

Joseph – dans un ministère

’’Mon quotidien depuis le début du confinement a très peu changé. J’ai subi une opération chirurgicale début janvier et j’avais repris mon service en télétravail. C’est très facile dans mon domaine puisque je suis informaticien et qu’on bosse trois quarts du temps à distance. Pas besoin d’en dire plus : mes activités dans mon ministère sont confidentielles.
Je veux témoigner du manque de préparation, ou de la grande confiance c’est comme on veut, de la hiérarchie.
Dans mon secteur, c’est H24 et si ça ne fonctionne pas, c’est la cata ! Alors on a la culture du zéro défaut, on est préparé, on a des solutions alternatives, on sécurise, on sauvegarde, on teste, tout ça en permanence.
Alors, qu’est-ce qui n’était pas préparé ? Tout le reste …
A partir de la fin mars, plus aucune réponse des chefs. C’était à chacun de faire de son mieux ! On avait beau signalé les problèmes, faire remonter les tensions, aucune réponse !
Et puis ça a craqué ! Dans mon équipe, je suis l’adjoint mais techniquement je maîtrise mieux que le chef. Alors, lui, déjà qu’on était en désaccord sur l’organisation, il a appuyé là où ça fait mal. Ordres annulés une fois sur deux, reproches permanents, pas de réponse aux mails pendant plusieurs jours, ça a commencé à me chauffer. Et c’est là que j’ai relancé le syndicat qui a répondu présent et qui m’a soutenu. Je remercie la CFE-CGC pour les conseils juridiques : j’ai pu m’en servir pour les entretiens professionnels. Sans en dire trop, dans mon équipe, les 3 autres agents que j’encadre ne sont pas tous au même niveau. Surtout un qui a demandé en décembre une mutation et qui n’a vraiment pas les compétences techniques pour ce service. Mais c’est mon chef qui l’a recruté pour faire plaisir à quelqu’un. Mais c’est nous qui trinquons. Je n’en veux pas au collègue mais quand t’as un entretien professionnel qui positionne un agent comme expert alors qu’il t’avoue ne rien comprendre, ça craint ! C’est triste pour l’agent mais c’est toi le n+1 qui est dans la m…
Mon chef a joué aux abonnés absents, et il a fallu la menace d’une intervention syndicale en haut lieu pour qu’on calme le jeu (pour qu’on lui demande de me laisser tranquille).
Donc modestement je peux dire que si les serveurs ont tenu, si dans les services déconcentrés ils ont pu continuer à utiliser les 2 applications métiers qu’on administre, c’est grâce à mon équipe. Mais c’est mon chef qu’on va féliciter. Ce n’est pas grave, parce que la plupart des utilisateurs connaissent la vérité.’’

» Lire la suite

Questions/ Réponses dans le cadre de la gestion du Covid-19

1 – Comment organiser le travail des agents à distance ?
2 – Comment assure-t-on la continuité de services publics ?
3 – Quels agents participent aux plans de continuité de l’activité (PCA) ?
4 – Quel système de garde est mis en place pour les enfants du personnel soignant ?
5 – Quelles mesures doivent être respectées entre collègues lors d’un PCA en présentiel ?
6 – Quelles mesures de précaution prendre à l’égard des agents assurant la continuité de l’activité et ayant un contact avec le public ?
7 – Quelles mesures prendre si un agent du service est contaminé ?
8 – Existe-t-il des missions incompatibles avec le droit de retrait ?

Les réponse en téléchargement sur ce lien !