La CFE-CGC appelle à refonder l’offre de soin en France. Où quand l’incurie des pouvoirs publics se paye en vie humaines…

Par la voix de ses syndicats de la Fonction Publique Hospitalière, Acteurs-Santé et le Syndicat National des Scientifiques Hospitaliers ; depuis des années la CFE-CGC tire la sonnette d’alarme sur la lente mais sure déchéance des hôpitaux publics :

  • crédits rabotés, services fermés, recherche indigente au moyen sous-estimés ;
  • des statuts précaires n’offrant aucune visibilité sur l’avenir ;
  • optimisation financière des soins au détriment des malades ;
  • diminution du nombre des soignants.
    Et en plein milieu de la crise du Corona Virus force est de constater que ces choix d’apprentis sorciers nous emmènent exactement là où nous l’annoncions :
    dans les abysses d’un système hospitalier qui s’effondre !
    Maintenant, c’est en vie humaines que se payent ces années d’errance. Les créateurs de ces ‘’maquettes d’effectifs’’, lissant toutes les équipes vers le bas sont responsables de cette pénurie. Aujourd’hui, ils dorment tranquilles…
    Au prix de sacrifices incroyables d’un engagement exemplaire et héroïque le personnel hospitalier doit pallier :
  • au manque de soignants dont le nombre a été drastiquement diminué ;
  • à l’absence de personnels essentiels pour assurer la continuité des soins (aides-soignantes, infirmières…) ;
  • à une organisation logistique défaillante (absence de masque, de médicaments de réanimation…) ;
  • à une organisation RH hasardeuse (pas d’écrits, des approximations qui entrainent des disparités de management des personnels dans le même hôpital parfois, à la résurgence de petits chefs aux pouvoirs illimités…) ;
  • -une absence de préparation à la gestion de crise majeure (formation des personnels soignants comme administratifs, anticipation absente…) …

La CFE-CGC, en appelle aujourd’hui non seulement a des mesures d’urgence de l’état mais à une vraie politique de refondation de l’hôpital publique et plus généralement de l’offre de soin en France !
Une refondation qui ne pourra être pérenne et garantie de stabilité du système hospitalier que si le malade est remis au cœur du système et est entouré des soignants, des chercheurs, du matériel qui puisse lui donner l’espoir et les chances de la guérison.
Avec ses syndicats affiliés, la CFE-CGC est un syndicat moderne, authentique, de dialogue qui entend prendre toute sa part dans cette nécessaire reconstruction de l’offre de soin qui ne devra plus jamais se faire au détriment des personnels qui constituent notre structure de soin et dont plus jamais personne ne pourra remettre en cause l’abnégation, l’engagement et l’altruisme.

Télécharger le communiqué de presse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *